Forum endormi
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les Métiers Autour du Cheval

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
moncastel
Ecuyer
avatar

Féminin
Nombre de messages : 87
Age : 27
Localisation : O PaRaDiS Ou PeUt EtRe En EnFeR
En un mot : ExEnTrIqUe
Un fruit : Citron
Date d'inscription : 20/08/2006

MessageSujet: Les Métiers Autour du Cheval   Jeu 15 Fév - 16:02

Quoi de plus naturel, lorsqu'on aime les chevaux, que d'avoir envie de passer sa vie auprès d'eux, de travailler avec eux ou pour eux ? Un certain nombre de métiers le permettent. Mais attention ! Que l'on soit jeune et cherche à embrasser une carrière, ou plus âgé et que l'on cherche à se reconvertir, il faut savoir que bon nombres de ces métiers offrent des débouchés fort limités. Aussi ne peut-on en choisir un, simplement par goût, et faut-il s'inquiétes des possibilités qu'il offre ?


Par ailleurs, il faut savoir qu'être vétérinaire c'est soigner les chevaux, mais c'est aussi en voir mourrir; être éleveur, c'est avoir le plaisir de voir naître des poulains, mais en sachant qu'ils sont appelés à partir, qu'il faudra les vendre...Faire preuve de sensibilité est, bien sûr, nécessaire, lorsqu'on travaille avec les chevaux, mais donner dans la sensiblerie, c'est se rendre peu efficace et inutilement malheureux ...





Les Différents métiers :


    - Eleveur

    - Le Marchand de Chevaux

    - Vétérinaire

    - Maréchal-Ferrant

    - Sellier-Bourrelier

    - Palfrenier-Soigneur

    - Entraîneur

    - Lad-Jockey

    - Enseignant

    - Dentiste

    - Et encore d'autre à venir ...


Dernière édition par le Ven 16 Fév - 18:57, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://milka-and-me.skyblog.com
moncastel
Ecuyer
avatar

Féminin
Nombre de messages : 87
Age : 27
Localisation : O PaRaDiS Ou PeUt EtRe En EnFeR
En un mot : ExEnTrIqUe
Un fruit : Citron
Date d'inscription : 20/08/2006

MessageSujet: Les Métiers Autour du Cheval   Jeu 15 Fév - 16:25

L'ELEVEUR


L'ELEVEUR

La demande en chevaux - principalement de selle - n'a cessé de croître au cours des dernières décennies. Mais bien des animaux se négocient à des prix fort modestes. Aussi, qui veut vivre de l'élevage des équidés, doit choisir une race cotée sur le marché ( sui n'est pas obligatoirement celle qu'il préfère !). A l'évidence, ce choix est en fonction des moyens dont on dispose. Car élever des chevaux rustiques, vivant toujours dehors et ne nécessitant qu'un minimum de soins, est beaucoup moins coûteux que d'entretenir de délicates et gourmandes juments Pur-Sang, dont le prix, à l'achat, peut atteindre des sommets. Notons à ce sujet que l'élevage du cheval de course tient quelque peu de la loterie, même pour quelqu'un qui connaît parfetement le métier. Car pour qu'un haras atteigne la notoriété, permettant de vendre les produits à des prix intéressants, il faut qu'y naisse un "crack", un vainqueur. Qui se fait parfois longuement attendre ... s'il apparaît jamais.


AU QUOTIDIEN

C'est chasue jour que les chevaux mangent, boivent et peuvent avoir des problèmes de santé. Aussi, l'éleveur ne connaît ni dimanche, ni jour férié. S'il veut vendre des animaux mis - ce qui peut être rentable-,il lui faut les éduquer. Pour cela, il doit être un cavalier compétent, mais surtout capable de monter, chaque jour, des chevaux différents et pas toujours selon son coeur.










Dernière édition par le Jeu 15 Fév - 18:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://milka-and-me.skyblog.com
moncastel
Ecuyer
avatar

Féminin
Nombre de messages : 87
Age : 27
Localisation : O PaRaDiS Ou PeUt EtRe En EnFeR
En un mot : ExEnTrIqUe
Un fruit : Citron
Date d'inscription : 20/08/2006

MessageSujet: Les Métiers Autour du Cheval   Jeu 15 Fév - 17:06

LE MARCHAND DE CHEVAUX



Le Marchand

Autrefois apprelé "maquignon", le marchand de chevaux a encore une assez mauvaise réputation. Qu'il ne mérite généralement pas... Car il donne la possibilité à tout acheteur d'effectuer son choix, au sein de lots de chevaux souvent importants. Avec lui, on peut essayer chaque monture, voire l'acheter ou la prendre a l'essai, pour un temps déterminé. Par ailleurs, en cas de litiges, on a contre lui des recours, dont on est démuni en face d'un particulier, puisqu'il est officiellement commerçant. Des litiges, qu'en tant que tel, il a tout intérêt à éviter.
On peut imaginer que pour faire ce métier il faut disposer d'un solide capital au départ. Il n'en est cependant rien. On connaît des marchands de chevaux qui ont fait fortune en commençant par acquérir et revendre un seul sujet, puis deux, puis trois, etc. Mais ceux-là avaient une parfaite connaissance des éuidés, plus des qualités certaines de commerçant.


AU QUOTIDIEN

Le grand plaisir du marchand de chevaux est de découvrir sans cesse de nouveaux animaux. Il va de foires en terrains de concours, de centres équestres en manifestations, en quête de clients et de chevaux. Il lui faut non seulement être capable de juger les qualités de tel ou tel sujet, mais encore de deviner les désirs de ses clients. tout comme les orientations fluctuantes du marché.


PHOTO





Dernière édition par le Jeu 15 Fév - 18:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://milka-and-me.skyblog.com
moncastel
Ecuyer
avatar

Féminin
Nombre de messages : 87
Age : 27
Localisation : O PaRaDiS Ou PeUt EtRe En EnFeR
En un mot : ExEnTrIqUe
Un fruit : Citron
Date d'inscription : 20/08/2006

MessageSujet: Les Métiers Autour du Cheval   Jeu 15 Fév - 17:58

LE VETERINAIRE




Le Vétérinaire

Etre le "docteur des chevaux", voila qui porte beaucoup à rêver. Et avec juste raison, car il est parfaitement possible de devenir vétérinaire. Mais au prix d'un sérieux travail et d'efforts certains. Pour en juger, il suffit de savoir que 3 000 candidats se présentent chaque année au concours d'entrée, mais que, dans les mêmes temps, 400 vétérinaires seulement sont diplômés. Parmis ceux-là, tous - et de loin ! - ne pratiquent pas, d'entrée, sur les animaux qu'ils préfèrent. Presque tous doivent commencer par effectuer des remplacements, travailler plus ou moins en association avec des collegues et lorsqu'ils parviennent à s'établir, il ne soignent généralement leurs animaux favoris que parmi bien d'autres. Même si le cheptel équin va grandissant, les vétérinaires se consacrant uniquement aux chevaux sont une toute petite minorité (une vingtaine en France).

Au Quotidien

Comme le médecin, le vétérinaire n'a jamais d'emploi du temps précis, ni d'horaires vraiment fixes, puisqu'il doit être sans cesse disponible, et que les mises bas ont fréquemment lieu la nuit ! Aux consultations, aux urgences, aux gardes et permanences, aux déplacement, aux opérations, s'ajoute l'obligation de se maintenir au courant des évolutions et des progrès de la médecine vétérinaire. Ce qui nécessite de longues lectures, souvent en anglais, donc encore du temps. Au total, la femme ou l'homme de l'art est une personne fort occupée. Mais occupée agréablement, si elle aime son métier.

[b]
Photo[/b]







Dernière édition par le Jeu 15 Fév - 18:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://milka-and-me.skyblog.com
moncastel
Ecuyer
avatar

Féminin
Nombre de messages : 87
Age : 27
Localisation : O PaRaDiS Ou PeUt EtRe En EnFeR
En un mot : ExEnTrIqUe
Un fruit : Citron
Date d'inscription : 20/08/2006

MessageSujet: Les Métiers Autour du Cheval   Jeu 15 Fév - 18:27

LE MARECHAL-FERRANT



Le maréchal-ferrant, auparavant connu sous le nom de forgeron, est une personne qui pratique un métier très important dans le milieu équestre. Il y a un vieux dicton arabe qui dit : « Pas de pieds, pas de cheval. » En fait, ce dicton dit la réalité. La santé des pieds du cheval est très importante peu importe à quoi le cheval peut servir. L’intensité du travail demandé (promenade en forêt versus entraînement à haute vitesse) ainsi que la condition du terrain sur lequel se fait ce travail déterminent la fréquence à laquelle le cheval devra être suivi par le maréchal-ferrant. L’essentiel est que le cheval doit avoir de bons pieds pour pouvoir être bien à l’aise dans tous ses déplacements.

Le maréchal-ferrant examine les angles naturels du pied du cheval et taille la corne en conséquence. Il se doit de bien connaître l’anatomie du pied et des membres du cheval. Il pose des fers sous les pieds pour leur donner plus de résistance et procurer du confort à un cheval qui a des problèmes de pieds. Il existe plusieurs variétés et formats de fers adaptés aux différentes disciplines équestres. Les saisons : été ou hiver, jouent également un rôle dans le choix des fers (fers plats ou fers munis de crampons). Certains chevaux ont besoin de soins particuliers, par exemple lorsqu’ils souffrent de la maladie du naviculaire, cela nécessite la pose de fers barrés.

Ce type de fer procure un meilleur support au pied du cheval souffrant de cette maladie. D’autres chevaux ayant la sole plus sensible devront porter des plaques de plastique qui les protégeront. La négligence dans le soin des pieds peut être à l’origine de problèmes de boiteries graves. Il faut être vigilant et attentif pour pouvoir signaler tout problème à son maréchal-ferrant.

Quand le cheval est en liberté dans un milieu naturel, sans ferrure, l’usure de la corne causée par le déplacement du cheval peut compenser pour la croissance de la corne. Les déplacements stimulent la pousse de la corne et celle-ci s’use par la même occasion. Lorsque cela est équivalent, le pied conserve son aplomb, mais il est rare de trouver une telle situation. Quand le cheval se déplace sur un terrain dur, l’usure peut excéder la pousse et endommager le pied. Pour protéger le pied de l’usure, l’homme a inventé le fer. Il protège de l’usure, mais il n’assure aucunement la conservation de l’équilibre morphologique du pied. Le rôle du forgeron est de restaurer l’équilibre naturel du pied et de s’assurer que le pied repose parfaitement à plat, en percutant le sol sur une surface plane.


Certains chevaux ont une corne robuste et épaisse, donc ne nécessitent aucune ferrure ou seulement aux antérieurs, car ils subissent généralement plus de chocs. Le cheval doit recevoir les soins du maréchal-ferrant, en moyenne, toutes les 4 à 8 semaines. La pousse de la corne et le travail demandé expliquent la différence.

Le maréchal-ferrant passe ses journées à parer et à poser des fers aux sabots des chevaux. Il soigne également les problèmes d’abcès ou de pourriture de fourchette lorsqu’ils se présentent. Certains ferrages spécialisés peuvent prendre plus d’une heure à faire. Lorsqu’il ne pose pas de fer, la taille des pieds prendra entre 20 et 30 minutes. C’est un travail qui demande beaucoup de patience, une bonne condition physique et pour certains chevaux, de la force musculaire. En plus, comme le maréchal-ferrant travaille souvent seul, il doit savoir manipuler, approcher et au besoin, calmer l’animal. Il est rare que des femmes deviennent maréchaux-ferrants, le Québec en compte pourtant deux.

Photo





Dernière édition par le Jeu 15 Fév - 19:27, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://milka-and-me.skyblog.com
moncastel
Ecuyer
avatar

Féminin
Nombre de messages : 87
Age : 27
Localisation : O PaRaDiS Ou PeUt EtRe En EnFeR
En un mot : ExEnTrIqUe
Un fruit : Citron
Date d'inscription : 20/08/2006

MessageSujet: Les Métiers Autour du Cheval   Jeu 15 Fév - 18:33

LE SELLIER-BOURRELIER



Le métier

Le sellier bourrelier des selles, brides, harnais d'attelage, d'une facture plus sophistiquée que le bourrelier. Il peut travailler seul , avec des ouvriers ou des apprentis ; dans ce cas, il est à son compte et tient boutique. Ce qui implique d'assurer outre le travail du cuir, les relations avec la clientèle et la gestion. Par ailleurs, un ouvrier sellier peut être employé d'une entreprise.

Les importations de harnachements et de selles bon marché sont une
redoutable concurrence pour cette profession, seul métier artisanal touchant le cheval.

Il est à noter qu'une grande part de son activité réside aujourd'hui dans la réparation du matériel plus que dans sa conception.

Il arrive qu'il soit amené à quitter son atelier pour aller voir certains chevaux de façon à exécuter un travail parfaitement adapté à la conformation du " client ".


Photo







Revenir en haut Aller en bas
http://milka-and-me.skyblog.com
moncastel
Ecuyer
avatar

Féminin
Nombre de messages : 87
Age : 27
Localisation : O PaRaDiS Ou PeUt EtRe En EnFeR
En un mot : ExEnTrIqUe
Un fruit : Citron
Date d'inscription : 20/08/2006

MessageSujet: Les Métiers Autour du Cheval   Jeu 15 Fév - 19:30

LE PALEFRENIER-SOIGNEUR



Le palefrenier est une des personnes-ressources les plus importantes de l’écurie. Cette personne arrive tôt le matin pour nourrir les chevaux, elle leur donne du foin et de la moulée et elle s’assure qu’ils ont de l’eau et qu’ils se portent bien. Il est très important que les chevaux soient nourris à des heures régulières en petites quantités de 2 à 4 fois par jour. Le palefrenier doit nettoyer les boxes des chevaux. Il enlève les crottins et l’urine dans les stalles et ajoute de la litière au besoin. Il est très important de garder la litière du cheval propre. Une litière souillée favorise des problèmes respiratoires et ceux de peau, due à l’ammoniaque contenue dans l’urine du cheval. Elle favorise aussi la pourriture de la fourchette (pied du cheval), due à l’humidité qui s’y trouve. Le palefrenier retire toute la litière souillée et la remplace par de la litière propre et sèche. Il existe différentes sortes de litière, mais les plus fréquemment utilisées sont la sciure ou les copeaux de bois, la paille et la tourbe.

Le palefrenier voit à ce que les écuries soient propres et ordonnées, puisque toutes les choses qui traînent, peuvent entraîner des blessures graves tant pour le cavalier que pour le cheval.

Quelques propriétaires aiment bien que leurs chevaux passent une à deux heures par jour à prendre l’air, en liberté, dans un enclos clôturé. Le palefrenier doit donc planifier les sorties des chevaux et s’assurer que les clôtures des pâturages sont en bon état pour éviter qu’un cheval puisse sortir de l’enclos et s’enfuir. Une clôture endommagée peut aussi causer des blessures aux chevaux, il voit alors à les réparer.

Il n’y a, actuellement, aucune formation pour devenir palefrenier. Les seuls prérequis sont donc d’aimer les chevaux et d’être patients envers eux. Le métier de palefrenier varie d’un centre équestre à un autre, tout dépend de ce que les propriétaires du centre exigent de leurs employés. La plupart du temps, les palefreniers apprennent leur métier en commençant à travailler dans un centre équestre sous la supervision d’un entraîneur.


Photo



Revenir en haut Aller en bas
http://milka-and-me.skyblog.com
moncastel
Ecuyer
avatar

Féminin
Nombre de messages : 87
Age : 27
Localisation : O PaRaDiS Ou PeUt EtRe En EnFeR
En un mot : ExEnTrIqUe
Un fruit : Citron
Date d'inscription : 20/08/2006

MessageSujet: Les Métiers Autour du Cheval   Jeu 15 Fév - 19:34

L'ENTRAINEUR



Un entraîneur est une personne qui entraîne des cavaliers et des chevaux en vue, souvent, de faire des compétitions. La journée d’un entraîneur est donc toujours bien remplie. Elle peut commencer par la préparation de l’équipement et se poursuivre par la monte des poulains et des chevaux qu’il a à entraîner. La durée de l’entraînement d’un cheval dépend de sa condition physique, de son âge et de son degré d’entraînement. Un poulain pourra être entraîné à la longe 20 minutes avant d’être monté, un autre de 15 à 20 minutes, ce qui est amplement suffisant pour un jeune cheval n’ayant aucune résistance musculaire ou cardio-vasculaire. Un cheval adulte et en bonne condition pourra être monté, sans être longé, pendant une période d’une heure avec quelques périodes de repos lui permettant de reprendre son souffle et de se détendre avant de continuer. Tous ces entraînements se font en vue de futures compétitions. Lorsque l’entraînement des chevaux est terminé, certains entraîneurs prennent le temps de faire des massages sur le corps et des bandages de soutien sur les membres. Dans d’autres cas, ce sont les palefreniers qui s’en occupent.

L’entraînement des cavaliers se fait plus souvent le soir et les fins de semaine. L’entraîneur doit préparer des plans de cours pour bien planifier les leçons de ses élèves. Selon la formation de l’entraîneur, il pourra conduire ses élèves des concours régionaux jusqu’aux compétitions internationales. Il guide ses cavaliers pour qu’ils montent leurs chevaux de façon intelligente, respectueuse du cheval, en conservant l’équilibre et le rythme nécessaire. Il se doit de prioriser la sécurité de ses élèves et des chevaux en leur donnant des exercices d’assouplissement et d’endurance à faire selon les règles de l’art équestre, peu importe la discipline pratiquée.

L’entraîneur accrédité a reçu une longue formation. Elle débute par les niveaux de cavaliers 1 à 3 pour la selle anglaise et de 1 à 4 pour la selle western. Ces niveaux sont régis par la Fédération équestre du Québec. Une fois ces niveaux obtenus, les candidats peuvent s’orienter vers les diplômes d’instructeur ou d’entraîneur. Ils doivent aller chercher auprès d’entraîneurs qualifiés les connaissances et l’expérience qui leur manque. Une fois prêt, ils s’inscriront aux évaluations et pourront passer les examens pratiques et théoriques requis qui sont régis par la fédération nationale : Canada Hippique.

Il existe une formation de niveau collégial dans le domaine équin. Elle se nomme Technique équine et elle est offerte par l’ITA La Pocatière. Cette formation n’est pas essentielle. L’équivalent peut être obtenu par une formation personnelle supervisée par des entraîneurs compétents et expérimentés du milieu.


Photo




Revenir en haut Aller en bas
http://milka-and-me.skyblog.com
moncastel
Ecuyer
avatar

Féminin
Nombre de messages : 87
Age : 27
Localisation : O PaRaDiS Ou PeUt EtRe En EnFeR
En un mot : ExEnTrIqUe
Un fruit : Citron
Date d'inscription : 20/08/2006

MessageSujet: Les Métiers Autour du Cheval   Jeu 15 Fév - 19:42

Lad-driver/Lad-jockey



Au trot... au galop


Le lad-jockey est chargé des soins et de l’entraînement des chevaux. Il exécute les ordres d’un entraîneur et surveille étroitement l’état du matériel et des chevaux dont il a la charge. Son principal travail : préparer les chevaux à la course. Pour cela, il monte tous les matins chaque cheval de une heure à plusieurs heures. C’est aussi lui qui leur donne les soins quotidiens : nourriture, nettoyage des boxes, pansage, soins vétérinaires élémentaires. Il entretient également les selles et les harnais.
Le lad-driver assure, dans les écuries de courses au trot, les mêmes fonctions que le lad-jockey. Il peut driver (conduire le sulky) en courses de trot attelé.


Qualités requises


Les chevaux ont besoin d’être soignés tous les jours, et sont entraînés par n’importe quel temps. Les jours de repos sont donc accordés par roulement.
Le lad-jockey est généralement libre l’après-midi, sauf quand il accompagne les chevaux sur l’hippodrome pour les préparer et les soigner.
Salariés chez un propriétaire ou chez un entraîneur, le lad-jockey et le lad-driver sont parfois logés sur leur lieu de travail.

Ils ne peuvent monter en course pour d’autres entraîneurs qu’avec accord de leur employeur et à condition que celui-ci n’ait pas engagé de chevaux dans la même course.


Pour être lad-jockey, il faut être très motivé, posséder beaucoup de volonté, de détermination, être maître de soi pour contrôler les réactions de l’animal et se faire obéir.
Ce métier est particulièrement exigeant. Il faut une constitution de sportif et notamment une colonne vertébrale parfaitement saine : monter trois heures par jour n’est pas à la portée de tout le monde. La musculation du dos et des cuisses est donc très importante et la myopie particulièrement contre-indiquée.

Formation, salaire et perspectives d’évolution

Selon l’Afasec (Association de formation et d’action sociale des écuries de courses), chaque élève formé doit pouvoir prétendre à un emploi en fin de cursus. Pour cela, elle recrute un nombre restreint de candidats, chaque année.
Ce sont sur les principaux centres d’entraînement (Chantilly, Maisons-Laffitte, Lyon-Bron, Marseille-Cabriès, Mont-de-Marsan et Pau) que se regroupent les écuries de courses au galop et les emplois. Les centres de Grosbois, Graignes accueillent la plupart des apprentis ou élèves spécialisés dans le trot.
Actuellement la profession compte 2 000 lads-jockeys salariés sur le plan national.

Les salaires

Ils correspondent à ceux des ouvriers qualifiés des autres corps de métiers (ouvriers du bâtiment, etc.), la reconversion étant le plus souvent conseillée suite à un accident ou à cause de certaines exigences physiques. Les salaires sont calculés en fonction de la région où se trouve l’écurie. En région parisienne, ils varient de 915 à 1 375 euros nets mensuels. Une part du salaire est constituée par un intéressement aux résultats obtenus en course par les chevaux de l’écurie. Autant dire que l’entraînement a une importance considérable dans le salaire. En province, ils sont moins élevés (130 à 140 % du Smic, c’est-à-dire autour de 763 euros nets) mais les lads ont plus de chance de monter en course. Remporter une course, c’est toucher 7 % du prix gagné par le cheval (5 % pour un apprenti).
Participer à une course donne droit à une rémunération : la monte perdante.
Côté lads-drivers, 1 400 sont déclarés salariés, mais il existe une main-d’œuvrefamiliale importante. Les salaires prévus par la convention collective du trot sont, là encore, différents entre Paris et la province. L’accès au métier de lad-jockey et lad-driver se fait par le CAPA lad-jockey, lad-driver, préparé après la classe de 5e.

Le BEPA option activités hippiques spécialité entraînement du cheval de compétition permet aux élèves issus de classe de 3e de se préparer à ces métiers, ainsi qu’à ceux de premier garçon et garçon de voyage. Ce diplôme est intéressant dans la perspective d’un bac professionnel conduite et gestion de l’exploitation agricole spécialité production du cheval.

Le CAPA se prépare principalement en formation initiale en trois ans dans des établissements privés sous contrat et par apprentissage (seul le CFA de Laval propose cette formation).

Le BEPA se prépare en deux ans après une classe de 3e. Pour être recruté, il faut avoir 14 ans (15 ans au plus) et peser 38 kg pour 1 m 40 en début de formation.

D’autres jeunes plus attirés par la spécialité du trot trouveront leur voie en CAPA, BEPA ou bac professionnel à Graignes ou Grosbois. Les sélections se déroulent en deux temps : trois jours pendant les vacances de Pâques agrémentés de tests d’aptitude scolaire et psychotechniques, d’une approche du cheval ; puis dix jours l’été (en juillet) pendant lesquels les recruteurs testent les aptitudes physiques des candidats, leur façon de monter à cheval, et leur font passer des examens médicaux. Ensuite, les élèves définitivement admis suivent une formation alternée entre l’entreprise et le centre de formation (CFA).


Photo






Revenir en haut Aller en bas
http://milka-and-me.skyblog.com
moncastel
Ecuyer
avatar

Féminin
Nombre de messages : 87
Age : 27
Localisation : O PaRaDiS Ou PeUt EtRe En EnFeR
En un mot : ExEnTrIqUe
Un fruit : Citron
Date d'inscription : 20/08/2006

MessageSujet: Les Métiers Autour du Cheval   Jeu 15 Fév - 20:01

Moniteur(trice) d'équitation



Plus qu’un prof de sport, le moniteur d’équitation est un spécialiste du cheval. Lorsqu’il encadre les activités équestres, il apprend aux futurs cavaliers – de tout âge et de tout niveau – les ­gestes techniques de sa discipline. Il enseigne comment se positionner sur le cheval à différentes vitesses (pas, trot, galop) et à l’occasion d’un franchissement d’obstacle. Il montre le maniement des rênes, des éperons et de la ­cravache permettant de faire avancer le cheval, de tourner ou de s’arrêter.Le moniteur hippique doit avoir un bon niveau technique et des qualités pédagogiques pour expliquer, corriger et faire progresser l’élève. Mais l’équitation n’est pas un sport comme les ­autres. Lorsqu’on monte à cheval, il est essentiel de connaître l’animal et de gagner sa confiance. Sans ce rapport privilégié, il sera difficile pour le cavalier de maîtriser le cheval, de le guider ou de lui faire franchir un obstacle. Il doit ainsi apprendre à soigner l’animal : le nourrir, le brosser, ­l’étriller…, et à lui parler.Exerçant dans un club, une association ou un centre hippique, le moniteur n’est pas qu’enseignant. Il partage en général son temps entre les leçons d’équitation, l’organisation de promenades et de randonnées, voire l’élevage. Seuls les grands établissements emploient à la fois des accompagnateurs de tourisme equestre et des professeurs d’équitation.


Photo



Revenir en haut Aller en bas
http://milka-and-me.skyblog.com
moncastel
Ecuyer
avatar

Féminin
Nombre de messages : 87
Age : 27
Localisation : O PaRaDiS Ou PeUt EtRe En EnFeR
En un mot : ExEnTrIqUe
Un fruit : Citron
Date d'inscription : 20/08/2006

MessageSujet: Les Métiers Autour du Cheval   Jeu 15 Fév - 20:27

LE DENTISTE



Ils sont une centaine en France à s'occuper de la dentition chevaline. Les ustensiles utilisés dans ce métier sont les mêmes que ceux utilisés par les dentistes pour les Hommes mais à la dimension des chevaux, voilà pourquoi les pinces sont gigantesques. Le travail du dentiste équin est de couper et raboter les excroissances pour éviter les blessures bucales. C'est la plus grosse partie du travail. Ce dentiste arrache aussi les dents de lait si elles ne tombent pas naturellement. Pour les vieux chevaux, il surveille les dents qui se déchaussent.

Pour les chevaux, il n'est jamais question de caries ni de dentier.

C'est un métier très physique car les chevaux ont la dent dure, mais aussi parce qu'ils bougent et que les outils sont lourds à manier. Cela nécessite des compétences techniques et une connaissance de la psychologie du cheval, pour anticiper ses réactions. Une visite annuelle est suffisante.


Photo

Revenir en haut Aller en bas
http://milka-and-me.skyblog.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les Métiers Autour du Cheval   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les Métiers Autour du Cheval
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» rando autour d annonay
» Les métiers de la nuit
» Le règlement d'amitié & discussion autour d'une photo
» Le cheval sauvage de Titia
» cheval de course sur Pastel mat

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Simsly Story :: Cheval-
Sauter vers: